Sélectionner une page

Retour dans l’état des Merveilles…

Du 14 au 23 Octobre 2019, j’ai eu le bonheur de retourner dans mon cher Utah afin de faire des randonnées qui me tenaient à cœur depuis longtemps. En effet : soit j’avais du les annuler à plusieurs reprises, soit je n’avais jamais eu la voiture adéquate, soit je n’avais pas eu la bonne occasion. Et cette fois-ci, ce fut juste parfait : nous avons pu faire tout ce que nous avions prévu, et plus encore…

Nous ?

Ce roadtrip là, c’est avec Nathalie que j’avais rencontré quelques mois auparavant, que je fis tout le voyage. Souvenez-vous (ou alors, allez lire toute l’histoire ici ) : alors que j’avais deux pneus crevés et que j’étais bloquée à Page alors que ma voiture était au 3/4 de la piste pour Alstrom Point, Nat (que je ne connaissais que via ma page FB) est venue me récupérer avec sa famille et m’a ensuite ramené à mon véhicule de nuit ! Nous avions ensuite passé la nuit tous ensemble dans mon cher BNB de Kanab. Comme je l’ai dit et redit : tout arrive pour une raison. Et la raison de cette mésaventure fut donc cette sublime rencontre qui me ramena en Utah quelques mois plus tard.

Mais nous ne fumes pas seules : Nicolas, alias Spirit of USA, avec qui j’échangeais déjà depuis de longs mois, ainsi que Marion et Jérôme, un couple sportif/passionné/ultra organisé, s’est aussi joint à nous. Une aventure fabuleuse sous les couleurs de l’automne ! Ready ? Let’s go back to the West !

Ce carnet va se dérouler un peu différemment des autres : tout sera sur une seule et unique page,jour par jour. Un petit bilan en chiffres de ce voyage et les randonnées seront détaillées sur des pages adjacentes ! Bonne lecture !

Il est un peu plus de 19h lorsque nous arrivons enfin à Las Vegas, après être parties depuis Zurich et ayant eu une courte escale à Londres.
Les 2 vols se sont bien passés… sauf que je suis malade comme un chien depuis le long courrier ! Je penche pour une indigestion du “Pasta or Chicken ?” (ou coup de froid la veille à Europapark ?) mais c’est pas la joie… Pour tout vous dire, je suis même obligée de faire demi-tour dans la file déjà interminable pour l’immigration…
Heureusement, cela va très vite chez Alamo Rent A Car. Grâce aux bornes, le check-in se fait très rapidement et je réussis même à négocier un pick-up 4WD (6places) à la place du petit pick-up qui nous attendait (pour le même prix soit 314€ pour 9jours). Depuis mon “vidage d’estomac”, ça va un peu mieux mais la route va me sembler longue.

Les lumières du strip redonne du baume au cœur et c’est dans la nuit noire que je conduis sur l’I-15 qui nous mène à notre hôtel. 1h20 plus tard, nous voici au Virgin River Hotel & Casino à Mesquite que j’aime beaucoup (et à peine 28€ la nuit !). Le repos est bien mérité !


4h30 plus tard, le réveil sonne ! Je suis toujours mal et je grogne : non, pas ici !! Pas maintenant ! J’essaye de ne pas me laisser abattre, ni démoraliser. Mais je sens que la journée va être rude ! Courses au Walmart et direction Zion National Park pour enfin faire The Narrows. Oui oui, après 15 visites de ce parc, je ne l’avais pas encore faite. La raison ? Je voulais vraiment la faire en entier, en one-way, depuis Chamberlain Ranch. Mais ceci nécessite une navette et plus de 10h de marche dans la Virgin River. Ce n’était donc pas la bonne période pour envisager cette rando (les heures de soleil sont trop réduites, et l’eau trop haute).

Comme il est tôt, personne ! Les navettes sont encore à peine remplies. Cela faisait bien longtemps que je ne les avais pas prises tiens ! L’arrêt pour les Narrows est le dernier du trajet : “Temple of Sinawava”. Malgré mon mal de ventre, de tête et tout ce qui va avec, une bouffée de bonheur m’envahie : je suis dans ma Happy place. Mon Zion. Mon Utah… C’est vraiment indescriptible ce sentiment, ces sensations… Une connexion complète avec tout ce qui m’entoure… Et cette odeur si particulière… Oui, je suis en transe 🙂

Une fois la formalité de “The Riverside Walk” remplie, on commence donc dans l’eau à 3 degrés sans la cohue autour de nous. En effet, en été et même les autres mois désormais, ici : ce sont les Champs-Élysées ! A cette heure-ci, on est quasi seules pour démarrer. Mais l’eau est haute et j’en ai rapidement jusqu’au ventre ! Je suis gelée. D’habitude, cela ne m’aurait pas dérangé mais je ne suis vraiment pas bien et il faut se rendre à l’évidence : je vais m’arrêter ici. Je propose à Nathalie de continuer un peu, mais comme elle préfère faire aussi demi tour pour me soutenir. Nous ne ferons donc que 6km au lieu des 12 prévus… Au retour : que de monde !!! On aura déjà eu un bel aperçu au final et ce n’est que partie remise : la prochaine fois, ça sera de A à Z en one-way !

On rejoint la voiture, quelques emplettes au Visitor Center, et je suis toujours gelée. Je ne sens toujours pas le bout de mes pieds et ça commence un peu à m’angoisser. Je m’en veux d’être aussi mal, moi qui ne suis jamais malade !!

On emprunte la sublime Scenic Drive de Zion et nous traversons l’Upper East Zion que j’affectionne tant. Je montre White Pass à Nathalie, la randonnée qui m’a fait voir la vie autrement après avoir crue que mes dernières secondes arrivées… (C’est à lire ici !)

Avant de remonter sur Escalante, petit arrêt à Red Hollow : un petit slot canyon que je voulais absolument tester ! Il est top pour les enfants et l’aller retour fait à peine 2km ! Avec le soleil qui chauffe, le moral revient. Je me sens mieux et je suis réchauffée. Ouf ! Le sentier est simple, dans un petit wash et nous sommes au milieu des blanches et rouges Elkhart Cliffs.

La partie slot est assez courte mais relativement accessible. Par contre, je pense que dès qu’il fait un peu humide, il doit y avoir pas mal d’insectes ! On s’arrête au niveau d’une corde vieillotte. Demi-tour car on ne veut pas risquer de grimper et de se casser une jambe !


La voiture se met ensuite en mode automatique : direction la superbe scenic byway12 que je ne me lasse pas de prendre même après plusieurs passages par celle-ci. Je ne sais pas combien de fois j’ai déjà eu la chance de conduire sur cette route, mais je suis à chaque fois émerveillée. L’impression, à nouveau, d’être chez moi…

A Escalante (Utah), nous retrouvons Marion, Jérôme et Nicolas (www.spiritofusa.fr) qui nous attendent au BNB. Une grosse maison pour nous tous seuls, le top ! Il restait encore 2 chambres de libre ! C’est la première fois que l’on se rencontre tous, mais le courant passe de suite et c’est comme si on s’était toujours connu.

D’ailleurs, si vous désirez réserver chez Airbnb, voici un petit lien avec 25€ de réduction pour votre 1er voyage : https://www.airbnb.fr/c/laetitias64?currency=EUR

Petite déception de la soirée : nous attendions avec impatience les pizzas de chez Escalante Outfitters qui sont d’habitude les meilleures de l’ouest. Mais là : elles sont cramées et 3 pizzas ont coûté : 75$ !!!! Oui, oui, vous avez bien lu ! Marion et Jérôme (que nous appellerons les Didous dans la suite du carnet) nous ont ramené des bières d’Auvergne. Spoiler : elles ne reverront jamais la France ! mdr.

Demain, on part pour 3 jours loin de tout, sur la Hole-in-the-Rock Road… Autant vous dire que nous sommes tous impatients et plus si affinités !

En avant toute !

Mercredi 16 Octobre 2019

Aujourd’hui, l’heure de la revanche sur “Reflection Canyon” a sonné ! Le temps est juste parfait et il fait encore nuit lorsque nous quittons notre BNB. Il faut désormais rouler 2h30 sur la piste “Hole In The Rock” et on sait que le dernier tiers de la piste est juste aïe aïe aïe !! En chemin, un superbe lever de soleil s’offre à nous ! Quoi de mieux pour commencer la journée (à part le bout de cheesecake que j’ai mangé pour le breakfast ? mdr).

On attaque la partie difficile de la piste, après Dancehall Rock. Autant vous dire que j’ai serré tout ce que je pouvais : des marches, des cailloux pointus… mais ça passe plutôt bien avec mon super pick-up (surnommé Marguerite). C’est la première fois que je conduis sur une piste comme celle-ci. La mésaventure d’Asltrom Point m’a appris à conduire doucement sur ce genre de route et a observé les cailloux pour éviter de rouler où il ne faut pas !

Nous arrivons à bon port et nous décidons de laisser 2 voitures au début du trailhead de Reflection Canyon et de prendre la 3eme pour aller faire “Hole In The Rock Trail” 20min plus loin.

La piste est de pire en pire mais Jérôme conduit comme un chef ! Ca bouge dans tous les sens dans la voiture mais ça nous permet de faire un peu plus connaissance ! On se gare et bien sûr, nous sommes seuls au monde.

Fin de la Hole in the Rock Road.

On arrive enfin devant cet immense faille dans la roche, élargit et creusée par les pionniers Mormons durant des mois lors de leur traversée d’Escalante à Bluff en 1880. Difficile de s’imaginer que 80 chariots (environ 250prs) et plus de 100 vaches et chevaux sont passés par ici ! Autant vous dire que nous sommes estomaqués par cette prouesse !


On descend jusqu’au bord du Lake Powell, histoire de marcher dans leurs traces. L’aller retour fait environ 2km. C’est assez pentu, pas mal de cailloux : il faut être prudent. Le soleil tape et nous mesurons le chemin parcourut par les pionniers lorsque nous regardons au delà du lac et également ce que nous venons de descendre.

Il est désormais temps de retourner aux autres voitures et de prendre le chemin pour Reflection Canyon. On essaye de remonter assez vite, histoire d’être dans les temps. Il ne faudra pas louper le coucher de soleil sur Reflection Canyon !

Arrivés au parking, on se fait un pique-nique bien équilibré avec les restes de pizzas et de cheesecakes de la veille !

13h : c’est parti ! Je n’y crois toujours pas : ça y est, je vais enfin pouvoir faire cette rando tant espérée depuis des années ! En route !

Nos sacs font environ 13kg chacun et nous avons également prévu d’emmener 3 gallons d’eau supplémentaires que nous cacherons toutes les heures. On ne rigole pas avec l’eau ! Surtout qu’il n’y a pas un point d’ombre de tout le trail !
Arnachés comme des mules, on démarre ! Le chemin est désormais bien visible et même si nous avons 3 GPS avec tracés, il est plutôt simple à suivre. Ce n’est pas de tout repos car c’est assez vallonné et les sacs pèsent. La vue autour de nous est bien sympathique : le Glen Canyon s’étend à perte de vue et nous sommes seuls au monde.

Au 3/4 de la rando, les gallons sont planqués et nous entamons la partie slickrock. Ici, plus de chemin ni de cairns : les GPS sont obligatoires pour se repérer. Le soleil décline et il fait bon désormais. Au loin, le Lake Powell se dessine et nous croisons plusieurs “pools” bien vides : les trous sont très profonds et une chute pourrait causer bien des dégâts !

Alors que nous entamons la dernière ligne droite, un Desert Bighorn Sheep apparaît majestueusement devant nous. Il trône fièrement, nous observe et nous offre un spectacle magique. Quel beau cadeau !

Quelques mètres plus loin, une dernière petite pente de slickrock passée : on se retrouve sur un des côtés de Reflection Canyon.

On avance encore prudemment et nous y sommes ! Le face à face avec ce lieu qui orne mon placard depuis des années est enfin arrivé ! Instants d’émotions à grosses larmes. Non seulement le fait de réaliser un rêve, une idée que je pensais inaccessible il y a encore quelques années. Mais je pense aussi beaucoup à mon amie Justine, décédée à 21ans d’une leucémie foudroyante, et qui m’avait toujours encouragée à faire mes voyages, malgré les critiques que j’ai déjà pu essuyer. Je lui avais promis que cette rando, ce rêve : je le réaliserai pour elle. Je ne peux donc m’empêcher de penser à ce petit bout de femme rayonnante et cela m’aide à encore plus réaliser la chance que j’ai d’être ici !

On cherche ensuite où planter les tentes. Comme il n’y a pas de vent, on jette notre dévolu sur une plateforme de slickrock face au point de vue. Le parfait hôtel ! On a de la place pour nous tous et on s’attèle à préparer le campement.

La nuit descend vite et le repas se fait dans la joie et la bonne humeur. On improvise même une séance light painting qui aura fait résonner de sacrés fous rires dans le noir ! Des petites souris (Pocket Mice) font même leur apparition pour nous tenir compagnie !

Alors que nous éteignons nos lumières, nouvelle surprise : des étoiles par centaines, avec la voie lactée en clou du spectacle ! Nous sommes restés de longues minutes à contempler ce show fantastique !
Une fois au lit, avec Nathalie, nous ne sommes pas tranquilles. Il y a des bruits pas très commodes en dehors de la tente. Nous sommes à peu près sûres que quelque chose renifle et se frotte à notre tente ! Les garçons finissent par aller vérifier mais rien… Un petit Mountain Lion serait-il venu nous rendre visite ? On ne le saura jamais…

Bilan de cette journée : 15.5km (Hole in the rock trail + aller RC), plus de 3h de piste, des sourires aux lèvres et un super soleil : le road trip est bien lancé !

JEUDI 17 OCTOBRE 2019

Il fait encore nuit lorsque nous sortons des tentes : il ne faudrait pas louper le sunrise sur Reflection Canyon ! Le meilleur point de vue est à quelques mètres de nos tentes, mais il faut passer par un passage assez raide et si le pied dérape sur le slickrock : c’est baignade assurée dans le Lake Powell et aucun moyen pour remonter ! Je ne suis pas rassurée et j’ai du mal à passer. Avec le trépied, ce n’est pas évident mais ouf, ça passe ! Le ciel est rose, il fait bon, on est juste au paradis !

Le soleil est d’ailleurs un peu timide et comme à mon habitude : un nuage est au mauvais endroit au mauvais moment ! Mais malgré tout, nous avons un superbe lever de soleil dont on se souviendra longtemps.

C’est chose moins aisée pour revenir du point de vue… J’ai vraiment peur de tomber. Avant, j’y serai allée sans réfléchir. L’expérience de White Pass a vraiment laissé des traces indélébiles. J’imagine le pire à chaque pas. Et pourtant, j’arrive à passer sans encombre. Après un thé et une barre de céréales, nous remballons tout sans laisser de traces et nous avons bien du mal à quitter cet endroit qui a tenu ses promesses ! Après encore quelques photos à la Instagram, il est temps de partir.

Un dernier regard, et nous entamons le chemin du retour. Le soleil est déjà bien haut malgré l’heure matinale. Il fait beau et bon. La journée promet d’être radieuse !

Sur le chemin, on ne peut s’empêcher de remarquer le nombre de chemin à explorer. On a envie d’aller à droite, à gauche, de grimper ! On se promet de revenir par ici pour aller voir les trésors cachés du Glen Canyon !

On récupère nos gallons d’eau cachés en chemin et nous rencontrons même Doug que Nico avait déjà croisé quelques jours avant à Cathedral Valley !! Il court et a fait l’aller retour à RC en moins de 5h… Sacré loustic ! Le chemin du retour est un peu plus longuet et le soleil tape. La dernière heure semble assez longue.

Les voitures sont en vue ! Et voilà, nous sommes de retour à bon port, avec chacun encore de l’eau. Nous avons plutôt bien géré nos stocks ! Superbe randonnée encore une fois que nous venons de faire !

Voitures en vue !

Une fois à la voiture et après avoir mangé, on avance un peu pour rejoindre une zone que Nico a repéré sur le net et veut explorer : Fifty Mile Hoodoo ! Malheureusement, si nous voulons être à l’heure pour le sunset, il faut faire vite. On se donne à peine 1h sur place, ce qui est trop court. Mais on explore une petite partie tout de même. Nico est parti de son côté pour s’approcher des hoodoos. Pas mal de petites pools. Il y a du potentiel !

1h de piste plus loin, du sable profond en prime, nous voici au trailhead de Fortymile Ridge pour aller voir un méandre de Coyote Gulch. Bon, j’avoue : j’ai mal calculé et à la place de 2.5km, c’est plutôt 7km que nous ferons.

Pendant que les Didous préparent le campement, Nico, Nat et moi avons donc pu avoir un très bel aperçu de ce méandre. Avec le soleil couchant, c’est un très beau moment ! C’est juste un peu dur pour moi de le prendre en photo sans un grand angle !

Au retour, on se fait surprendre par la nuit. Mais comme nous sommes sur un chemin de sable, nous ne sommes pas perdus. Bon, ça grimpe quand même pas mal pour revenir. Avec la fatigue des derniers jours, il fait même nuit noire lorsque nous arrivons à la voiture !

Mais nous aurons découvert un fabuleux Bend et les photos rendent peu justice à l’endroit !!!

Hop, il faut revenir au campement. Que je n’aime pas conduire dans du sable profond, même si avec Marguerite, c’est du gâteau ! Sur la piste, il fait noir. Nous peinons même à retrouver Marion et Jérôme ! Mais au final, une lueur au loin : le feu de camps ! Les Didous nous attendent avec des marshmallows à griller ! Une fin de journée exceptionnelle ! Nous passons la nuit ici, certains en tente, d’autres dans les voitures, au calme, loin de tout et c’est tout simplement magique…

VENDREDI 18 OCTOBRE 2019

COYOTE GULCH – 10h -26KM

J’ai plutôt bien dormi dans mon pick-up, même si je me suis réveillée plusieurs fois. C’est assez impressionnant d’être au milieu du désert en pleine nuit. Avec toutes les vitres de la voiture, il faisait assez clair et autour de moi, rien ne bougeait. Finalement plus rassurant que je n’avais pensé ! Il est 5h lorsque nous prenons le chemin du trailhead, à une seule voiture, à 10min du campement. Le soleil n’est pas encore levé et nous sommes les seuls à entamer le chemin de sable. Il fait bon et nous savons que nous partons pour 9h minimum de marche.

En peu de temps, nous atteignons “crack-in-the-wall” et un magnifique sunrise s’offre à nous avant que nous descendions à travers cette énorme faille dans la roche.

Photo : Nicolas Germain – www.spiritofusa.fr

Il faut se faufiler et comme les sacs ne passent pas, nous les faisons descendre à l’aide d’une corde.

Après une belle descente dans le sable (on est bien content de se dire que nous n’allons pas la remonter !), nous avons “Stevens Arch” en vue.

Le but est désormais de la rejoindre par le bas en passant par la confluence.
C’est un petit détour que nous avons ajouté volontairement à la rando. On rejoint la Coyote creek et nous pataugeons dedans pour la remonter. Nous sommes déjà émerveillés par ce qui nous entourent ! Cela va être dur de ne pas mettre beaucoup de photos !

Malheureusement, à la confluence, l’eau est bien trop haute et nous devons faire demi-tour, un peu déçus. Pourtant, nous avons essayé de trouver plusieurs chemins mais le risque est d’être ensuite trempés pour tout le reste de la marche. Tant pis, nous aurons eu un beau petit + à ce trail !


On retourne sur nos pas et on rejoint le chemin “normal” de Coyote Gulch. Il se fait tantôt dans l’eau, tantôt sur un chemin.

Plusieurs cascades sont à franchir et comme elles sont assez conséquentes, il faut trouver des chemins alternatifs. C’est marrant car il n’y a pas eu de pluie depuis des jours et pourtant l’eau est plus haute que lorsque mes camarades y sont allés lors de leur dernier voyage ! (Oui, Nico et les Didous l’avaient déjà fait ! C’est d’ailleurs Nico et son site Spirit of Usa qui m’avaient donné envie de faire ce trail !)

La randonnée est juste une suite de merveilles : des cascades, des jardins suspendus, des alcôves, Coyote Natural Bridge, des arches (Cliff Arch, Jacob Hamblin Arch…), des pétroglyphes et mêmes des ruines. Il y a quelque chose à voir à chaque méandre de la Coyote Creek. La plupart du temps nous sommes à l’ombre, ce qui rend tout cela encore plus agréable ! Les miles défilent s’en que nous nous en rendions compte. De plus, les couleurs de l’automne sont juste fabuleuses ! Un régal pour les yeux !

Un autre petit détour nous amène au somptueux “Black Lagoon” où nous prenons notre pause repas. Il faut tout de même faire attention de ne pas s’asseoir sur des poison Ivy, très nombreuses par ici !

http://www.spiritofusa.fr

Des bambous entourés de fleurs jaunes, encore une superbe alcôve… Pfff, je n’avais pas imaginé que cette rando cachait de si beaux trésors !!


Les heures et les kilomètres défilent assez vite et nous atteignons bientôt l’endroit où nous devons remonter. Il est possible de continuer jusqu’à Hurricane Wash mais il aurait fallu camper et laisser une voiture à cet endroit. Next time !
***
Avant de prendre la montée infernale, on fait le tour de Jacob Hamblin arch et là : je suis prise d’une émotion terrible. On se retrouve en effet sous une immense alcôve (la plus grande de l’ouest ?) et l’impression d’immensité est juste indescriptible. Encore quelques photos et c’est parti pour la montée.

On croise des Rangers qui nous assurent que la remontée sera facile. Par contre, il ne faut surtout pas s’aider de la corde en place car elle ne tient que par un miracle. On se retrouve donc au pied de la première montée.

Oui, oui : il faut bien monter tout droit !

Jérôme, tel un chat, grimpe la première partie et nous lance sa corde. Il remonte nos sacs et nous aide beaucoup. Nous arrivons au premier plateau. Il reste encore tout ça :

Quelques passages sont quand même assez dangereux ! C’est raide et on a tous un peu le vertige ! Jamais je ne viendrai ici avec des enfants, c’est sûr !
On met quasiment une heure à faire cette montée (il faut dire que mes démons de mon traumatisme à Zion (voir carnet avril 2019) sont toujours présents, et mes collègues ont aussi le vertige.).

Au final, on arrive au sommet. La vue depuis le haut est assez sympa ! Le soleil commence à descendre tout doucement. Ca, c’est fait !

Il nous reste environ 1h/1h30 de marche sur le slickrock pour rejoindre la voiture. Au loin, les rangers nous dépassent. On les suit à travers cet océan de rochers. Ici, pas de cairns : GPS obligatoire !

On bouclera notre boucle en 10h pour 26km. La vidéo de la rando est d’ailleurs dispo ici !
***
Arrivés à la voiture, on constate qu’une bêbête a détruit le sac poubelle qui était dans la benne du pick-up ! Elle a même percé les cannettes de bières ! Sacrilège !!!

***
Après avoir récupéré la tente de Marion et Jérôme et les 2 autres voitures (avec une petite bière à la main), il nous faut quasi 1h30 de piste pour rejoindre Escalante. Le soleil se couche et nous avons à nouveau droit à un superbe coucher de soleil. Nous sommes d’ailleurs assez surpris de voir autant de lumière à droite et à gauche sur la piste. Les gens campent un peu n’importe où !

On y arrive à la nuit noire et surprise : tous les hôtels sont archi-complets ! On avait complètement oublié de booker le Prospector Lodge 3 jours avant et du coup, la seule option qui nous a été offerte est de dormir dans un campground où il reste une place de RV dispo. Ça sera donc une 3eme nuit version camping mais heureusement : il y a des douches ! Après un excellent burger au Circle D (avec une bonne bière !), on s’attèle à monter les tentes dans le noir et le froid : la température a bien chuté et il faut dire qu’on est lessivé ! Mais quels 3 jours de rêve nous venons de vivre sur la Hole In the Rock !!!

SAMEDI 19 OCTOBRE 2019

§J6 : Round Valley Draw – Grosvenor Arch – White valley §

***
Ce matin, on a pris nos quartiers dans la laverie/douches communes pour faire le plein d’énergie. On a eu assez froid cette nuit dans les tentes/voitures, et on est heureux de se réchauffer. C’est l’heure du petit dej dans la laverie et bizarrement, nous avons tous les mêmes goûts !

On a décidé de changer le programme du jour : annulation de Neon Canyon car nous avons envie de le garder pour un prochain trip. En effet, au lendemain de Coyote Gulch, nous avons peur d’être un peu déçu car cette rando se trouve dans le même secteur. Annulée aussi la nuit à Yellow rock : beaucoup de vent et risques de pluie sont annoncés ! On démonte notre camps de fortune et on reprend la route.

On s’arrête au visitor center de Cannonville pour conseils. Je voulais faire Bull Valley Gorge mais c’est encore fermé. La ranger nous propose Round valley draw que nous ne connaissons pas. Elle annonce un slot assez long mais qui nécessite une corde. Ça tombe bien, on en a une !

On rejoint donc assez vite le début du trail qui se trouve sur la Cottonwood Canyon Road et après un kilomètre de marche, nous voici à l’entrée du slot canyon. Sauf que la descente est quand même profonde ! On envoie Jérôme, notre passe partout, en éclaireur. Même lui a du mal à descendre et à remonter. On décide donc de ne pas se risquer et de faire demi tour, à regrets. Slot canyon que je déconseille donc sauf si on est un pro de l escalade et que vous êtes équipés !

***
Petit arrêt ensuite à l imposante Grosvenor Arch. Sublime tout simplement et très facile d’accès ! On ne dira pas que Nathalie est montée dans la mauvaise voiture sur le parking ! 🙂

On continue ensuite à longer la Cottonwood qui est lisse ! Beaucoup de monde dans la partie Candyland par contre !! Les Cockscombs sont sublimes avec les couleurs d automne !!

***
Nous splittons ensuite le groupe : Marion et Jérôme montent à Yellow rock car ils ne l’ont jamais fait. Nico, Nat et moi allons un peu plus loin à White Valley. La vue sur la 89 et sur le Vermillion Cliffs est superbe. On aperçoit même les alentours de White Pocket (mais ça, on ne le comprendra que le lendemain.) Pas mal de petits Hoodoos mais on ne se risque pas à descendre. C’est journée tranquille pépère après les derniers jours intenses !

***
Nous passons la nuit à Kanab. Malheureusement, mon bnb chéri Burro Flats High Desert Lodge est complet 🙁 On choisit une autre petite maison individuelle à quelques mètres à peine de chez Celeste et on s’y sent très bien au final.

Repas furtif au Big Al’s où nous rencontrons à nouveau Doug : en effet, Nico l’avait rencontré une semaine avant à Cathedral Valley et nous étions retombés sur lui à Reflection Canyon ! Jamais deux sans trois comme on dit !
Après une petite lessive à la laverie de Kanab, on rejoint enfin de vrais lits !!
Au passage, nous avons aussi modifié la journée du lendemain… Grâce au pick up Marguerite, ça sera retour à White Pocket !

Dimanche 20 Octobre 2019

Hier soir, on a décidé de changer un peu le programme. Grâce au super pick-up, on s’est senti pousser des ailes et deux idées nous sont venues…
Il faut mentionner qu’au début, nous devions faire la randonnée North & South Teepees qui longent la frontière de Coyote Buttes North depuis Wire Pass TH. Mais comme le pick-up passe partout, et que nous avons le meilleur pilote de l’ouest avec nous, on a vite tous été d’accord pour commencer la randonnée depuis Cottonwood Cove, à la frontière de Coyote Buttes South. Cela a pour but de raccourcir énormément la randonnée et d’éviter des petits canyons fatiguants (et aussi parce que commencer sur le chemin de The Wave, c’est pas trop bon pour le moral pour mes camarades qui n’ont pas eu la chance d’y aller.)
La seconde idée : nous rendre à White Pocket où Marion & Jérôme ne sont pas encore allés. Je suis plutôt contente d’y retourner car je n’avais pas un souvenir mémorable de ma visite là-bas en 2017.
***
C’est donc au tout petit matin que l’on part du BNB de Kanab (où nous allons au final dormir 2 nuits de suite, ce qui nous allège le matin car pas de valises à refaire) et on rejoint la House Rock Valley Road. Comme la pluie a été absente depuis quelques temps, elle est vraiment en bon état et du coup, portée par les discussions dans la voiture et le paysage devant moi, je ne tourne pas au début de la piste et je traverse la HRVR en entier ! On se rend compte de mon erreur une fois qu’on rejoint du bitume ! Bon ben ça, c’est fait !
Demi-tour toute !
***
Sauf que, on a mal préparé notre truc et comme d’hab, google map joue au cascadeur. Il nous fait emprunter une piste qui ne semble jamais finir. Du sable, des marches, des cailloux… Jérôme manie le pick-up à la Sebastien Loeb mais moi, j’ai une trouille de fou ! La peur de crever comme en Avril dernier… Mais non, rien n’arrive et c’est avec quasi 1h30 de retard que nous arrivons à White Pocket. On aura vu une partie du Vermillon encore inconnu de beaucoup pour le coup !

A White Pocket : personne ! Ce paysage torturé est tout de même impressionnant et on déambule au milieu de ses paysages lunaires un certain temps. Il fait bon, tout est beau. Le bonheur. Des photos valent mieux que de longs romans !


***
Reprise de la piste pour arriver à Cottonwood Cove. On sert à nouveau les fesses dans la voiture mais on arrive tout de même à bon port. Il faut surtout faire attention de ne pas se garer dans le secteur de Coyote Buttes South pour ne pas avoir d’amende ! On croise plusieurs personnes et je pense que certains se demandent ce qu’on fait par là !

On sort les GPS et on vise les Teepees que l’on voit au loin. Du sable et de la broussaille. Au loin, on voit The Window qui se trouve dans la zone de The Wave. Je n’aurai pas imaginé 2ans auparavant, lorsque je regardais les teepees depuis cette fenêtre, me retrouver là au milieu un jour !

Arrivés aux North teepees : gros coup de cœur pour mes camarades !

On explore un peu mais on doit se résoudre à ne pas rester trop longtemps ici et nous décidons aussi de ne pas aller aux South. En effet, la nuit tombe vite et on ne veut pas refaire la piste de nuit. C’est avec une petite déception qu’on rebrousse donc chemin après avoir profiter du slickrock aux teintes orangées et des minis waves. Cela m’a d’ailleurs fait beaucoup penser à la section Paw Hole de CBS (voir carnet 2017)


En voiture Simone ! On emprunte la piste qui passe devant Paw Hole justement (CBS). Il est bien noté qu’il ne faut pas la faire dans le sens inverse et on voit pourquoi !! Beaucoup de sable et deux passages vraiment hard hard !! On serre tout ce qu’on peut mais une fois de plus, ça passe ! Jérôme a eu droit à son tonnerre d’applaudissement ! Dommage que je ne peux pas poster les vidéos ici !

***
De retour sur KANAB, c’est courses pour manger ensemble au BNB. Marion nous prépare un énorme Chili et on se fait aussi plaisir avec un énoooorme carrot cake qui nous aura valu un sacré fou rire !!! (Oui, sachez que les parts de gâteau ne sont pas très proportionnelles chez Nico !!

C’est le bidon bien rempli que nous rejoignons nos dodos.
Il reste encore deux grandes randonnées, et dans mon cher ZION. West Rim Trail, The Subway : on arrive !

Lundi 21 Octobre 2019

4h du matin (oui, oui !) : c’est l’effervescence dans le BNB ! Il faut dire qu’il ne faut pas traîner : nous avons environ 1h de route jusqu’au Visitor center de Zion où nous allons laisser 2 voitures. Il restera ensuite un peu moins d’une heure pour rejoindre le début du trail, sur les hauteurs de Kolob Terrace (une section de Zion sans horde !). Après avoir retrouvé les clés de la voiture des Didous que j’avais mises par inadvertance dans ma voiture, nous quittons Kanab au milieu de la nuit noire.

Nous sommes prudents car les deers sont nombreux dans le coin et il ne faudrait pas en percuter un. Nous en verrons plusieurs sur le bas côté de la route. Arrivés sur le parking du VC, on reconnaît la voiture de Tom, qui nous accompagnera demain pour le Subway ! Quelle coïncidence ! On en profite pour le saluer et lui donner rendez-vous pour un repas pour le soir même. Alors que nous entamons la Kolob Terrace, le soleil se lève… Quel spectacle ! Je suis juste HEUREUSE !

****
D’habitude, le départ du trail se fait à Lava Point mais comme nous sommes chanceux : la piste qui mène au “vrai” départ est en bon état, ce qui allège la rando de 2km. On laisse la voiture de Jérôme & Marion ici (nous viendrons la récupérer le lendemain soir !). C’est parti !!!!!!

***
Je suis excitée comme une puce ! En effet, j’ai déjà dû annuler ce trail plus de 3 fois (vive la neige et les éboulements) et j’en rêvais ! Le soleil se lève et les premiers kilomètres, bien qu’il ne fasse pas chaud, sont très agréables au milieu des arbres. Je me félicite tout de même d’avoir acheté des chaufferettes à Decathlon. Ça réchauffe pas mal !


La première vue sur Zion est juste monumentale et on voit bien the South Guardian Angel qui trône au milieu. A partir d’ici, cela va être que du bonheur pour les yeux !

En effet, nous allons longer la rim tout le temps et spoiler : on va s’émerveiller à chaque coin de sentier et cerise sur le gâteau, on croisera juste 4 personnes ! Le sentier commence à s’élever pour rejoindre Potato Hollow. C’est vraiment très agréable et le chemin ne pose pas de difficultés.

Une fois la source de Potato Hollow dépassée, c’est Imlay Canyon que nous longeons.

Alors que nous arrivons à un nouveau point de vue, j’essaye de repérer les montagnes et leurs noms. Oui, c’est un de mes objectifs : savoir toutes les reconnaître ! Vous savez à quel point j’aime ce parc et je ne me lasse pas d’en apprendre encore et encore sur lui ! Nous voici donc à “Hammerhead” viewpoint

Il est temps de remonter un peu, histoire d’atteindre “Horse Pasture Plateau”.


Et là… arrivée sur un point de vue juste hallucinant ! The Great West Canyon s’offre à nous. On ne sait pas où regarder tellement c’est beau ! Ca sera donc notre spot repas !

Pour se réperer : The Right Fork of North Creek est en plein milieu de la photo. Le dôme à droite (au fond) est le South Guardian Angel. A gauche, Ivins Mountain, puis à côté Inclined Temple.

Après ce pique-nique avec vue, on continue. Nous avons par contre un impératif : arriver avant la fermeture du Visitor Center pour récupérer les permis pour le Subway le lendemain !
Que dire d’autres ? C’est la randonnée que j’ai le plus photographié et j’ai bien du mal à sélectionner des photos ! Les couleurs d’automne sont incroyables : du rouge, du rose, du jaune… C’est juste parfait !!

Désormais, c’est Castle Dome qui s’élève entre Heaps Canyon et Behunin Canyon.

Vue sur Behunin Canyon jusqu’au main canyon. The East Temple se dresse au loin.

Il est temps d’entamer la descente au milieu des White Cliffs (Photo Nicolas Germain, Spirit of USA)

A un moment, nous arrivons même à l’entrée de Behunin Canyon.

De l’autre côté, c’est une très belle vue sur “Little Siberia”. Les couleurs ici sont juste indescriptibles !

Nous passons Lower Telephon Canyon et rejoignons à nouveau le canyon principal. Marion, Jérôme et Nico partent plus vite pour aller récupérer les permis pour The Subway. Je reste avec Nat qui avance plus doucement : elle s’est fait mal à la jambe. Cela ne me dérange pas : je savoure encore et encore !

On arrive petit à petit vers le canyon principal. The Great White Throne se dresse fièrement derrière Angels Landing. De très belles vues sur Observation Point, Cable Mountain, The Organ et la Scenic drive.

Allez, encore des photos :

La dernière partie du trail rejoint ma bien-aimée (humour !) Angels Landing, au niveau de Scout Lookout. Et voilà : c’est blindé de monde et on se retrouve sur ce sentier en béton que je déteste. Je ne comprendrais jamais l’intérêt pour cette rando, peuplée d’instagram people. On traverse Refregirator Canyon après avoir descendu les Walter’s Wiggles.

On attaque les derniers lacets. Ça casse les pattes après tant de miles. Et pour l’anecdote : mon envie de pipi est tellement horrible que j’en ai du mal à marcher !!! Zion Canyon et Red Arch Mountain nous accompagnent dans le dernier kilomètre.

Nous terminons cette randonnée de 24.5km. Cette 17eme visite de Zion a tenu toutes ses promesses ! Je me suis juste régalée !!

***
Ce soir, on dort à LA VERKIN au Zion Motel. Il ne paye pas de mine mais pour 50€ par chambre, il est très bien placé, avec petit dej (miam gaufres), propre, avec frigo. Que demander de plus ??

***
Pour le repas, nous sommes rejoints par Tom & Matt, qui feront le Subway avec nous demain.

Après un très bon repas au Triple Tjs Cafe à Hurricane (on recommande !), on repart tous à l’hôtel pour essayer les baudriers pour le lendemain. Je vous montrerai en vidéo la super voiture de Tom, avec lits, micro-onde… Le top !!!
***
Bilan de la journée : LE BONHEUR !! Ce road trip est juste FABULEUX ! What else ?

Mardi 22 Octobre 2019

Jour de la dernière rando de ce fabuleux road trip. Encore une journée à Zion de prévue (rien que 3 sur ce voyage, soit 18 visites au total pour moi !). Gaufres à gogo et nous voilà au début de la Kolob Terrace Road où nous attendent Matt & Tom alors qu’il fait encore nuit noire.
***
1er arrêt : le trailhead de Left fork of North Creek où Nicolas & Tom vont laisser leurs voitures (c’est ici que se termine le trail et/ou commence si vous faites la rando par le bas, comme moi en 2016). Pour rappel : le pick-up de Marion & Jérôme est toujours à Lava Point..
****
Soudain, j’entends une voix qui prononce mon prénom. JOE BRAUN !!! Celui que j’appelle mon maître de Zion ! En effet, c’est grâce à son site que je suis tombée amoureuse de ce parc et que j’ai pu explorer pas mal d’endroits ! On se parle depuis plusieurs années sur le net et il devait peut-être randonner avec nous ce jour, mais à cause de ses photos, il devait être à certaines heures précises à certains endroits pour ne pas louper la bonne lumière. Je suis donc folle de joie de le rencontrer enfin et si vous êtes sages, je vous montrerai la vidéo prise en caméra cachée de Marion où je joue la groupie ! Je lui ai même dit : “You are my Celine Dion !” Pas sûre qu’il ait compris ! mdr.


***
Second Arrêt : Wildcat Trailhead. C’est ma voiture qui restera donc ici. C’est ici aussi que débute le trail. Mais pour le moment, je ne suis pas concentrée et je saute encore partout, telle la groupie qui vient de rencontrer son idole. Je ne descend pas de mon nuage !

La première partie du trail est assez simple, avec des animaux autour de nous, le sunrise et le petit froid du matin. C’est aussi ici que passe la rando pour Northgate Peak Trail (top pour les enfants, approuvée en 2016). On marche joyeusement en faisant connaissance avec nos deux acolytes du jour.

Bientôt arrive le panneau qui indique le chemin pour le Subway et nous entamons la descente dans Russel Gulch. Après une partie de slickrock plutôt simple, il est temps d’attaquer la partie difficile.


Pour rejoindre “The Left Fork of North Creek”, il faut descendre dans des éboulis et la partie n’est pas aisée. Prudence est de mise.

On attaque ensuite la partie au fond du canyon et le premier rappel se fait sur une pierre sans eau.

Vient ensuite le moment de mettre les combinaisons néoprène… En gros, je pense que ce fut plus dur que toutes les randonnées réunies !! Tom avait un peu sous-estimé ma taille ! mdr. J’ai cru ne jamais réussir à la mettre ! Mais il faut tout de même se dépêcher car nous avons déjà pris un peu de retard.
Hop, c’est l’heure de déambuler dans l’eau… qui est à peine à 3 degrés ! Ça pique sévère mais je m’éclate ! On saute, on glisse on tombe lamentablement aussi, et je suis sur mon nuage. Même si on est mort de froid, on profite de chaque moment et cette version canyoning est juste incroyable !


Second rappel. L’eau est juste incroyable même si on est quand même bien frigorifiés. Moi, je saute partout : je suis dans mon Disneyland. Je suis juste un peu frustrée de ne pas pouvoir prendre beaucoup de photos : en effet, l’appareil est emballé dans un sac étanche qui est lui-même dans un autre sac étanche. Bref, c’est un peu compliqué à chaque fois de tout déballer !

On arrive dans la partie la plus photogénique avec le fameux “The Log” : un énorme tronc d’arbre qui trône au milieu du canyon. Larmes, larmes, larmes. Je réalise que oui, je suis en train de faire cette randonnée qui m’a toujours fait rêver et j’ai en face de moi ce tronc que je ne pensais pas voir un jour…

Quelques cascades, le dernier rappel et on arrive au lieu dit “The Subway”. Bien que nous ne soyons pas à la bonne heure, la lumière dorée donne des couleurs splendides et cela n’a rien à voir avec ce que j’ai vu en 2016 ! C’est juste incroyable ! On glisse, on saute dans les pools : bref, on est aux anges !

On sort et on se retrouve à “l’entrée”. Vient ensuite la partie des cascades et le retour au soleil fait du bien !

On enlève les combinaisons, on passe les traces de dinosaures et ce dernier morceau du trail est juste “un joyeux bordel”. En effet, à cause des flashfloods, il y a des bouts de bois, des pierres à escalader et la progression n’est pas toujours simple. Les couleurs sont à nouveau hallucinantes. Pfff, voilà : j’ai mon coup de blues. Je ne cesse de penser que nous arrivons à la fin et que demain ça sera le retour. Bref : je pleure à chaudes larmes.

Une dernière montée bien raide pour terminer et c’est fatigués mais heureux que nous finissons la randonnée. On dit au revoir à Matt & Tom qui doivent encore rouler plus de 6h de route pour rejoindre la Californie. Sans eux, cette randonnée n’aurait pas été possible (Tom m’a proposé de nous accompagner et de fournir le matériel alors que nous discutions Zion sur un groupe FB) et on les remercie encore du fond du cœur !!!


Nico nous dépose à notre voiture et remonte les Didous à Lava Point pour qu’il puisse récupérer la leur. Pendant ce temps, Nat & moi filons à La Verkin récupérer nos valises au Zion Hotel (Marion, Jérôme & Nico restent encore une nuit donc nous avons pu mettre nos affaires dans leur chambre) mais sur la Kolob Terrace Road un sunset de malade s’offre à nous. Arrêts photos obligatoires ! Quelle merveilleuse façon de dire au revoir à Zion (oui, j’ai pleuré encore et encore 😉 )

Alors que nos valises sont chargées, nos compagnons arrivent et il est temps de se dire au revoir ! Que de souvenirs seront gravés avec eux ! A bientôt les amis !
***
Après passage du Pick-up au car-wash, arrêt souvenirs au Walmart de Mesquite (Oui, mes enfants veulent de la nourriture à chaque fois !), et un bon café à emporter au Mc Do (oui, j’adore les Latte !!), nous arrivons à Las Vegas. Nuit à la Stratosphère (renommée “La Strat”) que j’aime bien car le parking est gratuit et il est facile d’accès en venant de l’Utah. Le Hall et le casino ont été entièrement refaits depuis mon passage en 2014 ! Par contre, 1h de queue pour récupérer la clé de la chambre ! Pas top lorsque l’on est déjà HS et vraiment très sales !! Alors que l’on attend l’ascendeur, un couple d’abonnés ( Sophie et son mari) nous rejoint ! Super moment à faire connaissance et à parler de leur road trip qui débute !

Rencontre avec la famille de Sophie à Las Vegas

Après une bonne douche, on descend savourer un bon cocktail bien mérité ! Après un peu de roulettes et de machines à sous, il est quasiment 3h lorsque l’on se couche. Il est temps de s’endormir pour pouvoir profiter encore un peu de Vegas demain !

Mercredi 23 Octobre 2020

Pour ce dernier matin, on s’est fait un petit plaisir avec Nat : le buffet du brunch du Wynn Las Vegas !

Le parking est gratuit (il faut se garer à l Encore Hotel) et pour une fois, il n’y a pas la queue. Certes, c’est assez cher :30.99$ HT mais il est réputé pour être l’un des meilleurs buffets de Vegas. Et on ne sera pas déçu ! Le brunch de ma vie ! Je pense que j’aurai pu manger toute la journée si nous n’avions pas eu un avion à prendre ! Ça fait du bien de reprendre des forces et de finir ce road trip sur cette note gourmande !!

On file ensuite faire la traditionnelle photo au Welcome to Fabulous Las Vegas sign avant de rendre super pick up…


Il est temps de repartir… Ce 13eme Road trip fut juste incroyable ! Aucune fausse note, des randonnées magiques avec des couleurs somptueuses et 4 personnes avec qui j’ai eu un plaisir immense à partager ce voyage !! Si c’était à refaire, je ne changerai rien (sauf peut être ma grippe du J1). Tout cela n’a fait que de confirmer ce que je savais déjà :

This is my happy place !
❤️

MERCI A NICOLAS GERMAIN POUR LE PRÊT DE SES PHOTOS QUI SERONT BIENTÔT EN VENTE !

RENDEZ VOUS VITE SUR SON SITE : SPIRIT OF USA

Merci Nathalie de m’avoir embarquée avec toi dans ce voyage imprévu. Sans toi, ta gentillesse, ta générosité, je n’aurais jamais pu faire ce sublime road trip et découvrir enfin Reflection Canyon. Encore mille mercis !!

Merci aux Didoux d’avoir partagé tout cela avec nous. Quel bonheur de vous avoir rencontrés, vous et vos mille qualités !! Et Nico, mon alter-ego masculin, merci à toi d’être toi tout simplement !

Rien n’arrive par hasard. Deux pneus crevés m’ont mené à vous 4 et pour rien au monde je n’échangerai cette roue de secours pourrie ! Vous êtes tous des personnes inspirantes, motivantes, gentilles, souriantes, … Bref, je vous ai déjà dit tout cela mais je vous le redis à nouveau. Plus que des compagnons de rando, j’ai trouvé des amis… XoXo

Retour à l’accueil du blog